PACA ETATS GENERAUX SERVICES PUBLICS : FORUM DE CLÔTURE DU 16 FEVRIER

jeudi 5 mars 2009
par  fsu.paca
popularité : 37%

Le 16 février a eu lieu à Marseille le forum de clôture des Etats Généraux « Quel avenir pour les services publics dans nos territoires ».

Une initiative en PACA : des Etats-Généraux en faveur des services publics

Les services publics constituent une des réponses majeures à la crise. Faire de cet enjeu un catalyseur du mouvement social est aujourd’hui plus nécessaire que jamais.

En PACA, une intersyndicale s’est constituée en août 2008 à l’initiative de la FSU. Il s’agissait alors de présenter un front uni face aux préfets et à la RGPP. Il est très vite apparu indispensable d’élargir la mobilisation au-delà des seuls fonctionnaires et de se tourner vers les usagers, le monde associatif, les élus, les citoyens. Un collectif PACA a été fondé un appel en faveur des services publics lancé.

Dans ce cadre, et sur proposition de six organisations syndicales (FSU-CGT-CFDT-CFTC-UNSA et Solidaires), ont été co-organisés avec le mouvement associatif et le Conseil Régional des Etats Généraux : « Quel avenir pour les services publics dans nos territoires ? »

En savoir plus ?

Les documents établis par la Région

ainsi que

le site de la région http://www.acteurdemaregion.fr

Les forums départementaux

2 500 à 3 000 personnes se sont réunies dans 5 forums départementaux qui se sont déroulés à partir du 19 janvier jusqu’à la séance conclusive le 16 février à Marseille.

En savoir plus sur les forums départementaux

La séance conclusive

Le 16 février, 1 000 personnes étaient réunies à Marseille pour le forum de clôture pour cinq heures de débat non-stop sur les services publics.

Une table-ronde suivie d’un débat a posé les termes du débat : l’avenir du service public à la française, la place du mouvement associatif, la question du financement.

En savoir plus ?

Anicet Le Pors, Ministre de la fonction Publique (1981-1984) : son intervention sur son blog

Bernard Morel, universitaire, économiste et géographe

intervention en pièce jointe

Michel Fontaine, CGT finances

intervention en pièce jointe

Les déclarations syndicales

Chaque organisation syndicale a ensuite tiré les conclusions de l’initiative invitant à poursuivre la démarche unitaire.

Consulter l’intervention de la FSU en pièce jointe

Les organisations syndicales et les associations ont lancé un appel, demandé un moratoire sur la RGPP, et lancé un appel afin que se multiplient partout les initiatives en ce sens.

En savoir plus ?

Le texte de l’intersyndicale et du mouvement associatif

Quels enseignements ?

Le travail commun réalisé au sein de l’intersyndicale a permis de travailler dans un cadre unitaire nouveau. Face à cet objet encore mal identifié qu’est la RGPP, il a fallu inventer de nouvelles réponses collectives et construire les compromis nécessaires pour maintenir le cadre unitaire. Mouvement syndical et associatif ont aussi appris à se connaître mutuellement. Enfin, l’invention d’une relation inédite entre monde syndical et élus, pour difficile et risquée que soit la démarche, a été fructueuse : chacun a trouvé sa place, a gardé son entière indépendance et sa liberté de parole.
Il est vrai aussi que cette démarche n’est pas complètement aboutie. Elle ne constitue somme toute que les prémisses de ce que doit être notre objectif : imposer d’autres choix en faveur des services publics. En particulier, les débats ont souvent tourné à la juxtaposition de témoignages sur chaque secteur. Mais cette première étape de « mise en commun » est pourtant obligatoire si l’on veut construire les suites. Somme toute, c’était la première fois que dans un cadre inédit, les effets de la RGPP dans les différents secteurs ont été mis en cohérence. Il reste à poursuivre.


Documents joints

Intervention FSU le 16 février
Intervention de Bernard Morel
Intervention de Michel Fontaine

Publications

Journal Régional

POUR - Revue de la FSU

Pour 200